薄明

Des brumes de Kobe au soleil éclatant de Sanda, des policiers et yakuzas sont assassinés dans la plus sordide des mises en scène, avec un même symbole tatoué sur la langue. Parmi les touristes survoltés et les citadins forgeant leur vie dans les vicissitudes et les joies, au creux d’une foule compacte d’ingénus excentriques, d’individus candides, de salarymen scrupuleux et d’étudiants pleins de rêves et d'ardeurs, la mafia japonaise semble se scinder en deux.

Kobe, capitale de l’Excellence, voit peu à peu émerger une organisation criminelle plus opulente et déterminée qu’à l’accoutumée. La mafia japonaise, qui jusque là avait son siège au cœur d’Inazami, se voit débordée par un groupe rival, brutal et déchaîné. Un noyau constitué de criminels révoltés contre le code d’honneur des yakuzas, œuvrant à Sanda, et résolus à asseoir leur emprise sur Kobe.

Lire la suiteforum city · avatars manga · 250*400

hakumei
à l'aube de votre destinée

icon_stafficon_stafficon_staff

20 juillet 2019A l’issu de la dernière MàJ, Amai Gakuen devient Hakumei. Bienvenue sur cette V2 toute neuve, proposant tout un panel de nouveautés qui, nous l’espérons, saura susciter en vous l’inspiration pour des Rps toujours plus déjantés : www

30 juin 2019Un nouveau RP libre a été posté par votre PNJ Alphonse Murphy. Au programme : festivités au district Fujin à l’occasion du Festival du Tanabata, célébrant les étoiles et l’amour. N’hésitez pas à y jeter un œil, et pourquoi pas, à venir y participer : www




 
Welcome to Hakumei,
Karen Ohno - F*ck this shit
Hakumei :: la préface :: Fiches de présentation
Page 1 sur 1
Karen Ohno
membre Étudiante en art du spectacle & danse à Amai Gakuen
Karen Ohno
membre Étudiante en art du spectacle & danse à Amai Gakuen
Âge : 24 ans
Genre : F
Messages : 27
Posts RP : 6

Fiche de personnage
Citation/Boîte à RP:
Lun 23 Mar 2020 - 13:07


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

KarenOhno
Spécialisée dans le tatouage de licornes avec des têtes de requins à la place des pattes.

sexe et/ou genre Féminin
âge/date de naissance 24 ans / 13 novembre 1995
orientation sexuelleHétérosexuelle
métierTatoueuse
groupe du personnageCréatifs

Physique

Aucun minimum de ligne, tant que l'essentiel s'y trouve.

En cours

caractère

« Dire que Karen n'est pas facile à vivre est un sacré euphémisme. Et tout ceux de son entourage vous le confirmeront ! Je dirais qu'elle est passionnée, un poil hyperactive, voire même caractérielle, du moins, selon certains de ses clients. Certes, mais Karen, elle possède une force de caractère qui lui donne beaucoup de courage et détermination dans ce qu'elle entreprend. Je dirais même qu'elle ne lâche jamais rien, que le danger ne lui fait pas peur et que c'est le genre de nana qui, même si tous les autres s’enfuie, elle sera la dernière à rester debout, les armes à la main ! Ouais, une sacrée minette. » - Client régulier du Momento Mori.

Karen, c'est le genre de personne qui est infatigable lorsqu'il s'agit de travailler. Elle aime se sentir utile, sans pour autant être dans la lumière. C'est une femme indépendante qui a le goût du travail bien fait et aime concrétiser ses idées, ses projets, les voir se fructifier et de profiter de leur jus sucré. Elle est également soucieuse de son efficacité, et préfère largement éviter les contacts stériles inutiles dans le monde professionnel. C'est une acharnée du travail : Karen est faite pour se dépasser et accepter tous challenges afin de grandir et de faire mûrir de nouveaux projets, pour aller au bout de ses objectifs. Par ailleurs, elle possède d'avantages des compétences techniques et artistiques qu'intellectuelles, qui lui permet d'avoir beaucoup plus d'impact, de résultat direct, sur son travail. Sa créativité et sa spontanéité sont probablement ses deux armes préférées lorsqu'il s'agit de créer de nouveaux motifs, de nouvelles planches d'inspirations ou même de photographies afin de fournir son portfolio professionnel.

Loin d'être une personne charismatique, Karen possède tout de même un âme de petit chef autoritaire et passionné. Force de persuasion et pleine de franchise, et quelque peu excessive, elle se réalise en travaillant avec ses tripes. Mais il est évident pour elle que tous la suive dans ses projets pharamineux sans rechigner, ni broncher. Cependant, si vôtre âme d'aventurier daigne accepter sa fermeté et son intransigeance, elle pourra vous emmener loin, et plus encore. Sa force de  travail et d'esprit, conjuguée à sa volonté inébranlable, feront trembler les divers obstacles qui se dresseront sur son chemin. Avec son orgueil parfois mal placé, Karen est sûre de sa valeur et peut s'avérer quoiqu'un peu tyrannique et emportée. Obstinée, elle ne cessera pas tant que ce qui n'est pas achevé n'est pas excellent. Mais cette jeune femme est ambitieuse et se donnera les moyens d'atteindre les sommets dans son art, car mine de rien, elle a tant de mal à s'accorder cette reconnaissance professionnelle qu'elle cherche à décrocher auprès de ses parents.

Mais Karen n'est pas qu'une brute au caractère désagréable et bien trempé. Ce n'est pas qu'une femme aux allures d'adolescente rebelle en pleine crise constante trop rancunière qui ne pardonnera pas à tous ceux qui lui a fait du tort.

Bien qu'elle affiche constamment un léger air fier, elle reste un petit être vulnérable et un peu trop sensible. Elle prend les choses trop à cœur et cache ses faiblesse par son autorité dont elle fait preuve. Elle est entière, certes, mais il en de même avec ses sentiments les plus intimes. Elle a besoin de vibrer, littéralement. Elle a besoin de vibrer passionnément. Elle sait être fidèle et attentive envers son partenaire. Avec contradiction, elle qui aime être indépendante et qui savoure sa propre liberté, elle reste dépendante de son éventuel partenaire. Elle serait capable de tout par amour. Même capable de tout claquer, du jours au lendemain, boulot, appartement, habitudes, pour l'autre. Lorsque ses sentiments parlent, elle est impulsive et naïve. Elle manque parfois même de recul et peut croire à une idylle illusoire.

C'est une femme a la délicatesse d'un ouragan en matière d'amour. Elle aime comme elle déteste : avec tout son être. Elle possède cependant une certaine fragilité, une faiblesse, qui ne lui permettra pas toujours une maîtrise parfaite de ses emportements ainsi que ses élans romantiques instinctifs. Malgré sa sociabilité, elle a tendance à stresser et à perdre ses moyens dans les situations les plus délicates, notamment quand elle croise une personne qui pourrait la faire vibrer. Ses capacités à réfléchir et à parler seront systématiquement hors-service, là rendant totalement molle et passive. Son manque de recul dans le domaine amoureux aura toujours le dessus sur son raisonnement logique, bien qu'elle ne supporte en aucun cas la domination d'autrui sur son esprit.

Mais elle est comme ça, Karen. Un bourreau du travail, un peu trop autoritaire et passionnée à la fois. Une grande sensible et romantique dans l'âme, là où sa créativité peut fleurir et maturer dans des conditions idéales qu'elle-même s'évertue de créer.

histoire

Née à Kobe, Karen possède pourtant des origines tout droit venues des terres foulées part ces géants à la peau d’albâtre : les scandinaves, notamment chez nos amis les suédois. Ces gènes sont peu nombreux, certainement les vestiges d'un mariage d'une ancêtre aux longues jambes qui feraient jalouser les petites têtes japonaises, et d'un aïeul au charisme désarmant. Mariage qui aura su donner naissance à une descendance qui écoulera elle-même ce sang scandinave à la marâtre de la petite Karen.
Ses parents n'ont jamais été très riches, mais ces derniers ont toujours su vivre dignement afin de s'assurer un toit dans un petit appartement, de manger à leur faim et avoir accès à quelques loisirs dont l'enfant enthousiaste était reconnaissante. Elle, fille unique, qui a toujours été proches de ses parents dont elle exprime avec entrain son admiration pour eux. A ses yeux, ils sont comme des surhumains qui arrivent à mêler vie professionnelle fatigante et vie de famille chaleureuse. C'est pourquoi la famille occupe une place particulière dans sa vie. La relation fusionnelle avec sa mère pourrait même sembler irréelle tant elles partageaient beaucoup de choses, de secrets, d’inquiétudes et surtout de précieux moments de bonheur que puissent connaître une mère et son enfant.

Grâce à ses parents, Karen a pu grandir tranquillement, afin d'évoluer dans un cadre doux et calme, la rendant par la même occasion douce, calme et naïve. Karen, c'était le genre de fillette qui vivait dans un monde doucereux, aux couleurs vives, saupoudrées de paillettes et autres chimères féeriques. Il était même possible qu'elle eu un ami imaginaire des plus farfelus mais tellement adorable, doublé d'un grand sens de l'honneur. Un monde dans lequel il n'y a aucun mal de grandir avec cette image de fille sucrée qui lui colle à la peau, comme un chewing-gum collé aux cheveux après avoir fait éclater son énorme bulle. Mais, cette image-là, aux effluves de barbe-à-papa, l'a enveloppée un peu trop longtemps, ce qui lui coûté quelques taquineries de mauvais goûts de la part d'enfants et d'adolescent. Les bousculades « habituelles » dans le cruel monde des enfants, histoire de rappeler à cette gosse bien trop calme et heureuse dans son monde sucrée, que la vie est bien plus nuancée, et que les paillettes rosées et que les licornes, ce n'est plus de son âge.
Dans les faits, ce n'est rien de bien grave, juste des taquineries d'enfants. Mais pour une fille au cœur sensible, en pleine crise d'adolescence et en recherche identitaire, ce genre de situation n'est pas facile à appréhender dans son esprit. Le reproche de trop dans son égo, la dernière blague mesquine concernant un accessoire trop « girly » et innocent a frappé en elle comme l'ultime vague pour déclencher un ras de marée. Ce fut difficile à encaisser pour ses parents.

Pour s'en détacher et se protéger, elle s'est construit une image, une façade, bien différente. Changement radical dans sa manière d'être, sa manière de vivre. Son style vestimentaire, style musical, modifications corporelles mineures, jusqu'à la décoloration des cheveux afin de s'approprier une autre. Comme toutes personnes recherchant sa personnalité, Karen tenta beaucoup de folies capillaires avant de se stabiliser à la nuance lui correspondant le mieux. Depuis ses dix-sept ans, sa crinière de couleur rouge feux couronne fièrement son crâne. Elle s'était enfin créée l'image d'une femme sûre d'elle, avec un caractère bien trempé, qui n'hésitera pas à se défendre et à faire valoir ses droits, ses idées et surtout sa créativité. Ce caractère, qu'elle s'était forgé avec le temps, fini par déteindre sur son tempérament d'origine bien plus doux et calme. La petite fille enveloppée dans son cocon emplie de douceur s'était métamorphosée en une femme dure et excessive, rugissante, a qui on n'osait tenir tête.
Mais les origines remontent toujours à la surface, malgré son caractère d'acier, Karen demeure cette enfant douce et sensible, qui dissimulera simplement son cœur d'artichaut durant la totalité de ses études.

Elle a toujours été une créative dans l'âme. Elle entreprit des études dans l'art, appréciant le domaine sans réellement s'y retrouver et s'épanouir pleinement. Elle pu tout de même développer ses talents et capacités dans différentes institutions. La peinture, la sculpture, l'art digital, chatouiller la feuille blanche avec une mine d’anthracite… Tous les éléments pour se construire étaient présents, sans réellement aboutir à une œuvre finale.

Karen avait trouvé sa voie le jour de sa majorité. C'est en subissant cette poignées d'heures douloureuses qu'elle songeait à son avenir. Comme-ci ces centaines d'aiguilles perçant et vibrant dans sa chaire l'invitaient à une profonde méditation, une introspection qui mènera à ses nombreuses réponses aux questions qu'elle s'était posée ces dernières années. Elle était piquée. Piquée par cette nouvelle passion débordante. Piquée de ce tatouage qui signifiait déjà beaucoup de choses pour elle. La vie d'adulte, un rite de passage vers sa nouvelle vie, ses idées novatrices et ses résolutions. Il ne lui restait plus qu'à trouver un mentor et trouver un petit boulot d'appoint pour pouvoir se payer son matériel d'apprentie, sans devenir un poids pour ses parents qui se sont montrés plutôt réticents à l'idée que leur fille devienne une charcutière humaine. Quelques années sous l'aile de son mentor, les efforts et les traits de la jeune tatoueuse et ont été reconnus. Karen pu déployer dermographe et ailes pour prendre son envol, de shop en shop jusqu'à ce qu'elle puisse ouvrir le sien.

Momento Mori se trouve à Sanda, dans le district d'Aichi, à quelques pas de son petit appartement. Cette décision d'ouvrir son cabinet dans ce secteur fut une décision des plus sérieuses. Cette question s'est retournée plusieurs fois dans son petit crâne, afin de peser le pour et le contre. Mais c'est en apercevant une nouvelle fois la silhouette de cet intriguant étranger qui lui permit de prendre cette décision.

Elle irait vivre et travailler à Sanda.

A force de traîner dans certains endroits du quartiers qu'elle fréquentait, elle fini par faire la rencontre d'un jeune homme qui a su faire vibrer tout son être. Bien qu'elle ne le connaissait à peine, Karen avait décidé d'implanter son Shop dans le quartier dont le grand Russe avait l'habitude de traîner, dans l'espoir de le croiser plus souvent. Et peut-être, même, qui sait, de s'en rapprocher le plus possible. Parce qu'il faut bien l'avouer, elle avait clairement eu le coup de foudre pour ce promeneur de chiens.


Ton pseudo: Eärwen
Âge : 23 ans et toutes mes dents
Comment as-tu connu le forum ? : Coucou, c'est Nina qui revient
Quelle sera ta fréquence de connexion ? : Je ne vais pas faire de promesse foireuse. Au moins une fois par semaine.
As-tu une suggestion à faire pour améliorer le forum ? : Rien, il est bô.
Es-tu un double compte ? : Nope, juste une revenante enthousiaste.
Tu as fini ta fiche, tu veux remercier ta famille et ton chien pour leur soutien ou ça ira ? : écrire ici

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]